Sensibilisation interne

Sauvegarde et récupération des données : elles peuvent sauver votre entreprise

2022-04-27

La sauvegarde de données peut sembler accessoire lorsque l’on n’a jamais subi de pertes. Et c'est un constat que Greg Bak, product development manager chez Xopero, un éditeur de logiciels de protection des données, de sauvegarde et de reprise après sinistre, entend parfois de la part des entreprises. « Mais la question devrait être formulée différemment. Les cadres dirigeants d’entreprises devraient plutôt se demander : si quelqu’un me retire mon ordinateur à cet instant, serais-je en mesure de continuer à travailler et à garantir la continuité des activités ? » déclare M. Bak, expliquant que de nombreuses entreprises ne réalisent pas à quel point elles sont dépendantes des données numériques. Voici quelques-unes de ses perspectives et qui pourraient vous aider à reconnaître l’importance de sauvegarder régulièrement vos données.

Les sauvegardes couvrent vos données

Lorsqu’un acteur malveillant ou qu’une catastrophe naturelle s’abat sur votre entreprise, toutes vos données peuvent être perdues en quelques secondes seulement, ce qui peut avoir une conséquence immédiate sur la suite de votre travail. Grâce aux sauvegardes de données, l’impact de telles attaques ou de tels accidents peut être réduit. « Si vous investissez dans une solution de sauvegarde et de récupération efficace, vous pouvez être pratiquement sûr que, dans de tels cas, vous ne perdrez aucune donnée, et que vous serez en mesure de rétablir rapidement vos activités, avec des conséquences très limitées. Vous devez être en mesure de récupérer instantanément des documents importants, voire des systèmes d’exploitation entiers, des machines virtuelles, et des données à partir d’applications SaaS. Cependant, n’imaginez pas qu’une copie de travail peut servir de sauvegarde » précise Greg Bak. « Protéger les données signifie protéger une propriété intellectuelle précieuse. Les petites entreprises comptent souvent sur un petit nombre d’appareils hébergeant un certain nombre de fichiers sensibles, alors il est indispensable de les protéger en conséquence. »

 

Un exemple pour tous 

« L’un de nos clients a perdu ses données et son accès à des services suite à une attaque de ransomware. L’ensemble de l’entreprise aurait pu être entièrement paralysée, mais grâce à notre solution de sauvegarde, le client a pu utiliser des machines virtuelles, à partir de la sauvegarde au lieu de serveurs physiques, et a pu ainsi fonctionner comme il le faisait habituellement et assurer la continuité des activités. Par conséquent, il a également pu restaurer l’ensemble de son système d’exploitation, y compris tous les changements de configuration qu’il avait effectués au cours de la journée. Grâce à cela, il n’a même pas eu à se demander s’il allait payer la rançon, un choix qui est fortement déconseillé, » explique Greg. Néanmoins, il convient de noter que les sauvegardes ne sont pas la solution aux attaques de ransomwares et qu’elles ne pourront jamais remplacer un logiciel de sécurité complet. Elles ne font que rendre l’attaque potentielle un peu moins douloureuse.  

 

Les solutions de sauvegarde s’adaptent au télétravail

Pendant la pandémie, la plupart des entreprises ont adopté le travail à distance et ont commencé à prendre plus au sérieux la protection des postes et des sauvegardes. « Jusque-là, elles pensaient qu’elles n’avaient pas besoin de le faire, car elles estimaient qu’il y avait peu ou pas de données importantes sur leurs postes, et que tout était stocké sur leurs serveurs. Mais lorsque les employés ont commencé à travailler à domicile et à utiliser des appareils personnels, les entreprises ont réalisé que ces endpoints stockaient également des données sensibles, » explique Greg. En somme, les sauvegardes dans le Cloud sont également recommandées pour les lieux de travail hybrides et les bureaux à domicile.

 

Microsoft 365 et le modèle de responsabilité partagée du Cloud 

Microsoft est officiellement responsable de la disponibilité du service et de son efficacité, mais pas de la sécurité des données. « C’est à l’utilisateur de protéger les données correctement. Il existe des solutions de sauvegarde fournies par Microsoft, mais les utilisateurs ont réalisé qu’ils préféraient avoir le contrôle sur la façon dont les sauvegardes étaient effectuées, leur stockage, ainsi que la façon dont elles pouvaient être restaurées. Et c’est quelque chose que seule une solution logicielle fiable permet de faire, » déclare Greg Bak de Xopero.  

 

Certaines pertes de données sont plutôt inattendues

Les attaques de ransomwares qui chiffrent ou corrompent vos données ne sont que la partie émergée de l’iceberg. Il existe de nombreuses autres façons de perdre vos données. Par exemple, un acte de sabotage d’un employé. Imaginez qu’un salarié licencié supprime des fichiers importants, essentiels pour votre entreprise. Dans de tels cas, les sauvegardes de données peuvent vous éviter des tracas et vous permettre de récupérer tous les documents supprimés. Les catastrophes naturelles, telles que les inondations ou les incendies, peuvent également poser des problèmes lorsqu’elles entraînent la fermeture de votre bureau, y compris des appareils contenant des données sensibles.

 

Depiction of smoke coming out of HDD

 

Il n’y a pas de restauration sans sauvegarde 

Acheter les produits de sauvegarde et de récupération séparément ? Ce n’est pas recommandé. « Certains fournisseurs sur le marché proposent des frais supplémentaires pour la restauration des données, mais à mon avis, c’est contraire à l’éthique, car lorsque vous n’êtes pas en mesure d’accéder à votre infrastructure informatique, on ne devrait pas vous demander des paiements ou des frais supplémentaires. Chaque seconde compte et vous devez être en mesure de retrouver l’accès à vos données restaurées le plus rapidement possible, » déclare Greg Bak.  

 

Les fréquences et les capacités sont importantes

Maintenant que vous savez à quel point les sauvegardes sont importantes, à quelle fréquence devraient-elles être effectuées ? « Il n’y a pas de réponse générale : tout dépend de vos besoins, de la fréquence à laquelle vos données changent et de leur valeur. Certaines bases de données sont mises à jour toutes les quelques secondes ; d’autres à une fréquence plus espacée. Tenez également compte de vos possibilités et de vos moyens : si toutes les 10 minutes, vous produisez 100 Go de données et que vous ne disposez pas d’une connexion Internet efficace, vous ne pourrez pas envoyer de données vers le Cloud. Il doit toujours y avoir un équilibre entre les besoins du client et ses possibilités objectives, » déclare Greg.

 

Pour certaines PME, la norme consiste à faire des sauvegardes à la fin de la journée de travail. « L’administrateur informatique dit à ses collègues qu’ils n’ont pas besoin d’éteindre les ordinateurs après avoir terminé leur travail, et que les ordinateurs seront éteints automatiquement une fois les sauvegardes effectuées, » explique Greg.

 

Et si vous testiez des versions d’essai ?

Vous ne savez toujours pas s’il faut investir dans une solution de sauvegarde et de récupération ? Les éditeurs de sécurité reconnus vous permettent de réaliser une preuve de concept (PoC). Grâce à cela, vous pouvez tester la solution choisie dans votre environnement et décider plus tard.

 

Du concept à l’achat 

« L’un de nos clients en phase de PoC testait notre logiciel, et souhaitait s’assurer de la compatibilité de la solution à ses besoins. Puis il a finalement voulu rendre le matériel que nous lui avions prêté. Après avoir remis le colis à la poste, il a été attaqué par un ransomware. Heureusement, il avait oublié d’effacer les sauvegardes de données sur le matériel qu’il nous renvoyait. Grâce à cela, il a récupéré tous les documents nécessaires, et est devenu notre client, » confie Greg. 

 

 


 
Portrait of Greg Bak, product development manager of Xopero SoftwareGreg Bak, product development manager chez Xopero Software

Greg travaille pour Xopero depuis plus de 10 ans. « Nous sommes à la fois éditeur et prestataire. Notre fonctionnalité d’administration est accessible directement dans le Cloud, et nous nous occupons de l’infrastructure qui héberge l’ensemble des services de sauvegarde. Les clients sont en mesure de sauvegarder leurs données Microsoft 365, par exemple, il n’est pas nécessaire d’installer quoi que ce soit dans leur environnement local, car tout peut se faire dans le Cloud. C’est également ainsi que fonctionne notre tout nouveau produit Xopero ONE. Nous proposons également des installations sur site, et aucune donnée n’est envoyée à l’extérieur de l’entreprise. Récemment, nous avons même commencé à proposer la sauvegarde des référentiels Git. »

 

Greg se souvient de l’époque où il devait convaincre les entreprises qu’elles avaient besoin d’une sauvegarde, mais comme il le dit, une véritable prise de conscience s’est produite depuis. « Parallèlement à cette sensibilisation et aux besoins des entreprises, le paysage concurrentiel se développe. Nous n’avons désormais plus à éduquer le marché, mais à rester constamment en avance sur la concurrence, ce qui est une tâche très intense et dynamique, » s’amuse Greg. « Plus les données traitées sont nombreuses, plus le besoin de les sauvegarder est important. C’est une chose dont les entreprises, y compris les petites, doivent être conscientes. »