Réglementations & Obligations

Ne faites pas confiance, vérifiez et revérifiez, tel est le principe Zéro Trust

22 Nov 2022

    L’expression Zero Trust ne cesse de faire la Une de l’actualité, mais l’idée qui sous-tend ce modèle de sécurité n’est pas nouvelle du tout. Elle existe depuis les premiers jours d’Internet et revient maintenant au goût du jour. Qu’est-ce que le principe Zero Trust, et pourquoi devriez-vous envisager de le mettre en pratique dans votre entreprise ?

    Le modèle de sécurité Zero Trust, également appelé architecture Zero Trust, est une approche de la conception et de la mise en œuvre des systèmes informatiques fondée sur la prudence et le scepticisme. La devise principale de ce cadre de sécurité est « ne jamais faire confiance, toujours vérifier », ce qui signifie qu’il ne faut faire confiance à aucun appareil et aucune personne externe ou interne par défaut.

     

     

    Principes du modèle Zero Trust

    Il existe en pratique trois principes Zero Trust, qui visent à prévenir ou réduire l’impact des failles de sécurité.

     

    1. Aucun réseau ne doit être automatiquement considéré comme étant sûr 

    Que ce soit un réseau personnel ou le réseau local de votre entreprise, il ne faut pas le considérer comme un espace sûr. Il ne faut pas sous-estimer les cybercriminels, qui pourraient prendre le contrôle de votre réseau par des attaques dites « man-in-the-middle » ou de « DNS spoofing ».

     

    2. Principe du moindre privilège 

    S’il ne faut pas faire confiance à tous les réseaux, il en va de même pour tous les utilisateurs, car vous ne pouvez pas garantir qu’un compte n’ait pas été piraté ou qu’un collaborateur n’ait pas d’intention malveillante. Vos collaborateurs ne devraient idéalement disposer que des autorisations dont ils ont besoin pour leur travail. Les droits d’accès devraient être examinés régulièrement, et ceux qui ne sont plus appropriés devraient être révoqués.

     

    3. Supposez qu’il existe des failles de sécurité 

    Cultivez une culture de la vigilance et améliorez encore votre mentalité Zero Trust. Réduisez l’impact d’une éventuelle faille de sécurité grâce au chiffrement de bout en bout, la surveillance continue, ainsi que la détection et le traitement automatisés des menaces.

     

    Approche de la sécurité Zero Trust

     

    Renforcement de la sécurité de vos ressources

    Le principe Zero Trust est un modèle sans périmètre qui établit la sécurité autour des ressources et des entités les plus importantes d’une entreprise : les données, les réseaux, les appareils, les charges de travail et les personnes.

    • Données : vous devriez utiliser le chiffrement pour garantir que les données soient stockées et transmises en toute sécurité. Pour renforcer encore la sécurité des données, mettez en œuvre une solution de prévention des fuites de données et de contrôle de l’intégrité des fichiers. 
    • Réseaux : les réseaux Zero Trust devraient être micro-segmentés afin qu’il soit possible de restreindre l’accès aux différentes zones.
    • Appareils : la gestion des ressources vous fournira une vue d’ensemble sur tous les appareils utilisés, qui devraient être sécurisés par des solutions de détection et de traitement pour les endpoints. 
    • Charges de travail : les charges de travail dans le Cloud peuvent constituer une cible attrayante pour les cybercriminels. Afin de protéger ces ressources, il est essentiel d’utiliser tous les contrôles intégrés du Cloud en combinaison avec une surveillance constante et une gestion des accès. 
    • Utilisateurs : seules les personnes autorisées devraient pouvoir effectuer les tâches qui leur sont confiées. Vous pouvez y parvenir en utilisant des contrôles d’accès basés sur les rôles, l’authentification multifacteur et la séparation des comptes. 

     

    Quels sont les avantages du principe Zero Trust ?

    Les failles de sécurité sont de plus en plus fréquentes. Pour conserver une longueur d’avance sur les cybercriminels, vous devez prendre en compte les avantages potentiels de toutes les mesures et les processus de protection raisonnablement disponibles. Avec le modèle de sécurité Zero Trust (ajouté), vous apportez une couche de sécurité supplémentaire à la protection globale de votre entreprise. Et quelle que soit la taille de votre société, la mise en œuvre du principe Zero Trust peut apporter de nombreux avantages. En voici quelques-uns :

     

    • Une sécurité informatique généralement améliorée, tant sur le réseau de l’entreprise que sur les appareils externes des employés à distance.
    • Atténuation des risques du lieu de travail hybride. Dans ce cas, avec des paramètres de sécurité changeant constamment, la main-d’œuvre distribuée doit être constamment authentifiée et les réseaux sont segmentés pour éviter que les menaces ne se propagent.
    • Protection complète et continue contre tous les types de menaces, y compris les ransomwares et les menaces persistantes avancées (APT).
    • Une plus grande visibilité et une meilleure surveillance de votre entreprise. Sur la base du principe Zero Trust fondamental, à savoir qu’il faut faire preuve de méfiance et ne pas faire immédiatement confiance : et pour cela,, vous devez mettre en place une surveillance couvrant l’ensemble de vos ressources et de vos activités. Tout en s’appuyant sur l’automatisation pour la surveillance continue, les analyses et l’envoi d’alertes en cas de problème, le cadre Zero Trust souligne la nécessité d’avoir des processus de gestion informatique de haute qualité. L’automatisation nécessaire peut réduire la charge de travail des services informatiques, afin qu’ils se concentrent sur les améliorations essentielles de la sécurité.

     

    En appliquant le modèle de sécurité Zero Trust, votre entreprise amènera son infrastructure informatique au niveau de protection requis, tout en veillant à ce que les données, les applications et les serveurs soient protégés de la meilleure façon possible.